Menu:

Annonces

4 mars 2007
Nouvelle version du site en ligne.

22 octobre 2005
Création du site aprimexpert.be.

La maison ouvrière


Définition: L'unité d'habitation la plus courante et la plus accessible, 2 façades.

Caractéristiques: D'une largeur de façade de 3.80 m à 5.50 m, d'environ 9 mètres de profondeur, souvent prolongée d'une ou deux annexes et d'un jardin ou cour. Petite cave, rez-de-chaussée, un étage et combles. Petite habitation modeste sans style particulier, construite le plus souvent entre 1900 et 1930. La plupart de ces petites propriétés sont rénovées par l'occupant, en aménageant une cuisine dans l'annexe, elle-même souvent prolongée d'une salle de bains et d'un W-C.
Localisation: Elles se rencontrent partout en Belgique mais essentiellement dans les anciens sites industriels.
Considérations générales: Elles font souvent l'objet de rénovations maladroites dont les aménagements frustres n'amènent aucune plus-value à l'immeuble. Toutefois quand les aménagements ont été pensés et réalisés correctement, une plus-value peut être prise en considération.
Valeurs:
une surcote de 15% à 20% s'applique pour les immeubles du sud-est de Bruxelles
Tableau des valeurs
Description
Valeurs
Coron industriel vierge
de 40 000 € à 95 000 €
maison ouvrière vierge en province
de 60 000 à 115 000 €
maison ouvrière vierge en ville
de 100 000 à 150 000 €
maison ouvrière rénovée en province
de 135 000 à 225 000 €
maison ouvrière rénovée en ville
de 200 000 à 295 000 €